Groupe minoritaire d’opposition

Le Groupe d'opposition de la Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles constitué de Bruno LABARRIERE, Jean-Pierre COSTES et Thierry BIRON oeuvre chaque jour pour se faire entendre:
- Espace dédié sur le site Internet de la CDC.
- Adresse e-mail pour nous contacter : opposition.cdc@gmail.com
- Communication dans la presse

La CDC – Une place de plus en plus importante dans la vie des communes

La Communauté de Communes – CDC ou intercommunalité – du Pays de Saint Gilles regroupe 14 communes et dispose de sa fiscalité propre. La CDC du Pays de Saint Gilles, au travers de ses nombreuses compétences, dispose de pouvoirs importants. Ainsi de nombreuses décisions de votre commune sont désormais prises à la CDC et elles le seront de plus en plus à l’avenir puisque l’évolution se dirige vers davantage de concentration de compétences dans les CDC. Les communes, en transférant leurs compétences, auront alors un champ d’attribution restreint.

Une équipe dirigeante totalement masculine, cumulant les mandats

La gouvernance d’une intercommunalité est dirigée par une équipe nommée « bureau ». Le bureau de la CDC du Pays de Saint Gilles est composé d’un président et de 13 vice-présidents, tous des hommes – alors que nos listes électorales respectaient la parité – et tous rémunérés en plus de leur fonction de maire (sauf le cas d’un premier adjoint remplaçant son maire pour des raisons purement administratives). Le nombre total de conseillers communautaires est de 47.

Des moyens importants

La CDC dispose d’un siège social, de locaux techniques, de matériel, ainsi que des équipes dédiées aux nombreuses compétences qu’elle a acquises depuis sa création. Le budget de la CDC est important et mérite une grande attention (budget de fonctionnement supérieur à 20 million d’euros).

La naissance d’une opposition communautaire

Cinq conseillers communautaires de la CDC proviennent de listes non majoritaires. Ces élus doivent défendre leurs idées et celles de leurs électeurs durant ce mandat. La répartition à la proportionnelle donne peu de sièges et pas de vote significatif. Une des solutions pour être entendu et pour relayer l’information (médias, site internet CDC) a été de créer un groupe d’opposition. Trois personnes le composent actuellement: Bruno Labarriere (Saint Gilles), Jean Pierre Costes (Saint Hilaire), Thierry Biron (Bretignolles).

Les actions du groupe d’opposition

– s’adresser aux habitants sur les sujets que le groupe majoritaire n’aborde pas,

– être le porte-parole des habitants sur tous les sujets qui les concernent,

– voter contre ou s’abstenir, si il y a lieu,

– sensibiliser tous les habitants et tous les élus des communes de la CDC sur les conséquences des décisions validées par leurs maires à la CDC,

– s’exprimer en Conseil Communautaire.

Débat d’orientation budgétaire

Lors des prochaines séances plénières sera abordée l’augmentation des impôts propre à la fiscalité directe de la CDC : la taxe d’habitation et la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises). La recette escomptée par la CDC est d’environ 1 million d’euros, prélevés sur les ménages et les entreprises. Cette imposition s’ajoute à la fiscalité communale dont les récentes augmentations s’appliquent désormais.
Jusqu’à présent, la CDC montrait l’exemple : faible taux d’imposition et peu d’endettement, des équipements et des services de qualité. Les nouveaux projets modifient le contexte et, sans cette augmentation d’impôt, la CDC connaîtrait des difficultés.
Les élus d’opposition soulignent ainsi que les promesses de la majorité ne sont possibles que si le contribuable participe. Notre groupe s’opposera à ce projet d’augmentation et invite les élus de la majorité à prendre conscience que toutes les couches de la population sont désormais impactées par la crise et que les contribuables ne veulent plus subir les assauts répétés de la fiscalité tous azimuts (état, région, département, intercommunalité, communes). Il est de la responsabilité des élus de défendre les intérêts de leurs concitoyens.

Partager cette page sur :