Suivi du trait de côte et travaux de défense contre la mer

Des suivis réguliers des massifs dunaires sensibles sont réalisés et permettent de suivre l’évolution de l’estran et du trait de côte.

Suivi post tempête, suivi du trait de côte

Qu’est ce que le trait de côte ?

Le trait de côte, c’est la limite entre la terre et la mer. L’érosion est un phénomène naturel, qui touche toutes les façades maritimes avec parfois des effets positifs sur les milieux et les écosystèmes. Toutefois, elle peut constituer un risque pour les populations et implique alors la mise en place de techniques de défense contre la mer.

Les missions de la Communauté de Communes
  • Etudier les évolutions des plages (estran + dune) et du trait de côte, à travers des suivis scientifiques réguliers. L’objectif est d’enregistrer les évolutions morphologiques générales de la côte et d’appréhender son fonctionnement au fil des événements météorologiques pour une meilleure gestion durable du littoral. Pour se faire, 24 profils répartis sur plusieurs zones sensibles du littoral sont relevés et suivis au DGPS plusieurs fois par an. Le trait de côte est, quant à lui, relevé dans son intégralité tous les 2 ans afin d’observer des variations significatives
  • Etudier les évolutions morpho-sédimentaires sur des secteurs particuliers dans un objectif précis ( exemple : la Parée à Brétignolles sur Mer, les 60 Bornes à Saint Gilles Croix de Vie, Plage du Boisvinet à Saint Gilles Croix de Vie,..)
  • Mettre en place des expérimentations visant à protéger le littoral ou à assurer sa gestion de façon durable. La suppression des enrochements de l’ouvrage des 60 Bornes (Saint Hilaire de Riez) pour privilégier le retour à une protection naturelle ou encore le test de mise en place d’un Stabiplage anti érosion (Saint Gilles Croix de Vie) en sont des exemples parmi d’autres
  • Assurer un suivi de tous les ouvrages hydrauliques (enrochement, perré, digues, ..etc) afin de recenser les centaines d’ouvrages répartis sur les 32 km de littoral du canton mais aussi de garantir leur pérennité
  • Garantir une veille et une surveillance lors des événements tempétueux à travers le Plan de Sauvegarde Intercommunal. L’objectif est d’assurer la surveillance de tous les ouvrages hydrauliques et cordons dunaires sensibles à chaque alerte météo. La connaissance des ouvrages et de la dynamique sédimentaire des estrans, combinée à la technique (pose de jalons nocturnes, radar limnimétrique, relevé DGPS, …) , permettent d’appréhender en temps réel l’état des ouvrages et de proposer rapidement une aide la décision

 

Travaux de défense contre la mer

Travaux

 Les réalisations

  • Travaux d’urgence (environ 600 000 € de travaux) suite à la tempête Xynthia
  • Travaux de renforcement des digues de La Parée à Brétignolles sur Mer
  • Réensablement du cordon dunaire suite aux fortes houles hivernales

Travaux aux Becs, Mouettes et Demoiselles – Digues Intéressant la Sécurité Civile à Saint Hilaire de Riez

La succession de tempêtes hivernales et particulièrement la tempête Xynthia ont révélé la fragilité des ouvrages de défense contre la mer sur le Pays de Saint Gilles. Face à cette situation et en lien avec les Programmes d’Actions de Prévention contre les Inondations (PAPI) et les Plans de Submersion Rapides (PSR), des actions ont été engagées pour promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation en vue de réduire leurs conséquences sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l’environnement.

Les secteurs des Becs, des Mouettes et des Demoiselles à Saint Hilaire de  Riez ayant été particulièrement impactés à l’hiver 2013 – 2014, la Communauté de Communes s’est fixée pour objectif de reprendre le réalignement du trait de côte, afin de minimiser les effets de bords sur les secteurs environnants.

L’opération a été réalisée dans le cadre d’un subventionnement relatif à deux types de fonds :

  • Le fond Barnier qui couvre les opérations de rehausse des ouvrages à hauteur de 40 % (exemple du Quai Gorin, création d’ouvrage et surélévation) ;
  • Les fonds régionaux qui traitent les travaux dans le cadre de la gestion durable du trait de côte, à 25 %.

Les travaux engagés ont été soumis à subventions dans la cadre de la convention de gestion durable du trait de côte, en partenariat avec l’État, le Conseil Départemental et le Conseil Régional, chacun s’engageant ainsi à financer les travaux : 25 % pour l’État, 15 % pour le Conseil Régional et 15% pour le Conseil Départemental et 45 % pour la Communauté de Communes. La ville de Saint Hilaire de Riez a financé des éléments d’accès aux plages ainsi que le mobilier urbain.

Achèvement des travaux

La Communauté de Communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie, dans le cadre de sa compétence défense contre la Mer a réceptionné le 11 juillet 2016 les travaux de confortement des ouvrages classés ISC à Saint Hilaire de Riez.

Les travaux en images sur les 3 secteurs :

 

 

 

 

Partager cette page sur :